E140002Église Saint-Aubin

Mis à jour le 22-01-2018
Eglise

Description architecturale :

L’église est orientée et son plan est allongé. La nef se divise en trois vaisseaux dont deux collatéraux de hauteur moindre par rapport au vaisseau principal. Le chevet plat est flanqué d’un petit corps de bâtiment annexe rectangulaire correspondant probablement à la sacristie.

Elevation extérieure :

La façade occidentale se divise en trois niveaux d’élévation. Le premier est percé d'un portail à voussures et piédroits avec des décorations à motif géométrique et est surmonté d’un oculus à plusieurs lobes évoquant une forme florale.
La tour clocher, de plan carré, se situe sur le faîte de la toiture et constitue le niveau d’élévation supérieur de la façade. Cette tour est percée de baies géminées en plein cintre sur chacune de ses faces et elle est ornée d’une horloge sur sa partie inférieure, au sud. Elle présente aussi une façade à mur pignon et une toiture en bâtière coiffée d’une girouette.
Les murs gouttereaux des différents vaisseaux de la nef sont ponctués de fines baies en plein cintre. L’alternance des baies et des contreforts permet de définir les trois travées de la nef. Le chœur est également divisé en trois travées correspondant chacune à l’alliance d’une haute baie en plein cintre et d’un contrefort à chapiteau pyramidal. Le mur gouttereau sud est percé d’un portail situé au niveau de la première travée du chœur. Ce dernier est remarquable car il est caractéristique du style roman. Il s’agit d’un portail en plein cintre encadré de quatre petites colonnes. Les plus épaisses sont à bases carrées et à chapiteaux composites tandis que les plus fines n’ont pas de chapiteaux. Le portail est également surplombé de plusieurs arches décorées de différents motifs: des cercles et des lignes droites, courbes ou ondulées formant des volutes ou des festons.
L’annexe accolée au chevet plat, beaucoup plus basse, est dotée d’une façade à mur pignon percée d’une baie rectangulaire. Son mur latéral sud est percé d'un portail rectangulaire.
Le vaisseau principal de la nef, le chœur et l’annexe occidentale sont surmontés d’un toit en bâtière tandis que les deux collatéraux de la nef sont coiffés de toits en appentis.

Elevation intérieure :

La nef s’élève sur deux niveaux. Les deux collatéraux sont séparés du vaisseau principal par de grandes arcades constitués d’arches en arc brisé. Ces arches sont maintenues par des colonnes à chapiteaux composites décorés de volutes, d’éléments végétaux et de de têtes humaines.
Ces arches permettent de soutenir le second niveau d’élévation dans lequel se trouvent deux tribunes percées de baies en plein cintre.
Le passage de la nef vers le cœur se fait par une ouverture en arc brisé encadrée d’arches décorées.
Le système de couvrement de la nef est une voûte en arêtes. De fines colonnes à chapiteaux composites forment la base des différentes arêtes qui se rejoignent en formant des arcs brisés.
Le chœur est surplombé d'une voûte en croisée d'ogives menant jusqu'au chevet décorées de sculptures se détachant en relief sur un fond bleu ciel.

Étapes de construction :

Le clocher porche date de la fin du XIe siècle.
La nef remonte au XIIe et le choeur au XIIIe siècle.
Le bas-côté sud (et son chronogramme) fut reconstruit en 1767 et les voûtes de la nef ont été remaniées au XIXe siècle.

Histoire :

L'église a été fondée sous le patronage de l'abbaye de Fontenay sur Orne.

Classement monument historique :

PA00111006 Eglise Saint-Aubin
Eglise : inscription par arrêté du 13 avril 1933