Mis à jour le 06-09-2018
Eglise

Prochains offices :

Retrouvez tous les horaires des célébrations sur messes.info

Description architecturale :

Orientée, l'église adopte un plan allongé, qui se termine par un chevet arrondi. À ce dernier est accolé un petit bâtiment de plan rectangulaire, au niveau du mur gouttereau nord. Une tour-clocher de plan carré s'élève à la rupture entre la nef et le choeur.

Elevation extérieure :

La façade occidentale est un mur pignon qui s'élève sur deux niveaux. Le premier est percé d'un portail en anse de panier, et le second, d'une baie en plein cintre.
Les murs gouttereaux de la nef s'organisent en trois travées scandés par des contreforts plats. La première travée est aveugle, tandis que les deux autres comportent chacune une baie étroite en arc brisé. La deuxième travée du mur nord est agréémentée d'une porte en plein cintre obstruée.
A la transition entre la nef et le choeur, s'élève la tour-clocher. Ses faces sud et nord s'élèvent sur deux niveaux. Le premier est percé d'une baie étroite en ogive semblable à celles de la nef, tandis que le second est orné de deux baies en arc surbaissé. Une frise de corbeaux court le long de la corniche. Le mur nord comporte également une petite tourelle de plan rectangulaire couverte d'une toiture en appentis, appliquée contre le premier niveau, qui abrite sans doute l'escalier permettant l'accès aux cloches. Une frise d'arcatures en plein cintre sépare les deux niveaux d'élévation.
Quant au choeur, il est structuré de la même manière, des baies alternant avec des contreforts droits. Il possède une travée, percée d'une baie semblable à celles de la nef. Son arrondi est lui or,né de trois baies en plein cintre, encadrés de colonnettes. Une frise de corbeaux court tout le long de la corniche, ceinturant le choeur.
Le bâtiment annexe, de plan carré, moins haut que le reste de l'édifice, est percé d'une porte en arc brisé sur sa face orientale, d'une baie en ogive sur ses faces septentrionale et occidentale. L'édifice est couvert d'une toiture en pavillon.
La nef et la tour-clocher sont couvertes d'une toiture en bâtière, tandis que le choeur possède une toiture en croupe arrondie.

Histoire :

Dans le troisième volume de Statistique Monumentale du Calvados, Arcisse de Caumont écrit quelques phrases sur l'église Saint-Martin, et en réalise un croquis :
« L'église d'Osmanvilie appartient, dans son ensemble, au style roman; c'est une de celles qui offrent une abside semicirculaire , avec fenêtres cintrées à colonnes (1). La tour en bâtière, établie entre chœur et nef, est aussi romane jusqu'au toit. — La nef a été retouchée , elle est bien moins caractérisée ; les fenêtres ont été refaites, mais une partie des murs appartient au style roman comme le reste; et, on voit, du côté du Sud , une porte romane bouchée. L'église d'Osmanville est sous l'invocation de saint Martin. L'abbaye de St.-Amand de Rouen , à laquelle elle avait été donnée, sous Guillaume-le-Conquérant , par Richard de Beaufou , possédait le patronage et percevait les deux tiers de la dîme ; l'autre tiers appartenait au curé. »
L'église est inscrite au titre de monument historique le 21 mai 1927.

Classement monument historique :

PA00111585 Eglise
Eglise : inscription par arrêté du 21 mai 1927