Mis à jour le 17-09-2018
Eglise

Prochains offices :

Retrouvez tous les horaires des célébrations sur messes.info

Description architecturale :

L’église, orientée, est bâtie selon un plan allongé à vaisseau unique, qui se termine par un chevet plat. Un bâtiment de plan rectangulaire flanque le mur gouttereau nord au niveau du chœur.

Elevation extérieure :

La façade occidentale, à mur pignon, est construite sur deux niveaux d’élévation. Le premier niveau est percé d’un portail à voussures et piédroits, encadré par quatre contreforts droits. Les voussures présentent un décor en dents de scie et sont surmontées d’une clef sculptée d'un mascaron. Le second niveau de la façade est orné d’une baie en plein cintre. L’église est reliée au presbytère par un porche, auquel sa façade occidentale est accolée.
Le mur gouttereau sud est orné de six baies. La première partie du mur correspond à la nef et est ornée d’une frise de modillons à visages courant le long de la corniche. Les trois baies alternent avec deux agrafes évoquant une forme de « fer à cheval » ; les deux premières baies sont en plein cintre, et la troisième, en arc brisé. La seconde partie du mur, légèrement en retrait, correspond au chœur, et est décorée d’une frise en dents de scie, le long de la corniche. Les trois baies, plus étroites et en arc brisé, alternent avec deux contreforts droits et trois paires d’agrafes disposées en « X ».
Le chevet comporte deux niveaux d’élévation. Le premier niveau est percé de deux hautes et étroites baies en arc brisé, et le second, d’un oculus quadrilobé.
Le mur gouttereau nord est flanqué au niveau du chœur d’un bâtiment rectangulaire, abritant probablement la sacristie. La façade nord de ce bâtiment, est percée au premier niveau d’une étroite baie en arc brisé, et au second, d’une baie en plein cintre. Le mur gouttereau est certainement semblable au mur sud, mais dissimulé par de la végétation.
La tour-clocher, de plan rectangulaire, est assise au faîte du toit, au niveau de la transition entre la nef et le chœur. Le clocher est construit sur trois niveaux d’élévation. Chaque niveau est orné d’une étroite baie rectangulaire, à l’exception du troisième niveau du pan occidental, qui est percé de deux baies en plein cintre munies d’abat-sons. Le pan septentrional du clocher est flanqué d’une tourelle polygonale, qui s’élève sur quatre niveaux et abrite un escalier hors-d’œuvre. Elle est aléatoirement percée de petites baies rectangulaires et pourvue de gargouilles.
L’église, la sacristie et le clocher sont couverts d’une toiture en bâtière. Une petite croix grecque sculptée orne le faîte de façade occidentale. La tourelle est surmontée d’une pyramide polygonale, elle-même coiffée d’une statue de saint Jean-Baptiste.

Elevation intérieure :

La nef, à un vaisseau, s’élève sur un niveau, et est couverte d’une voûte en berceau lambrissée. La partie inférieure des murs est également ornée de lambris. Elle se termine par un arc triomphal brisé qui ouvre sur un étroit espace rectangulaire, correspondant visiblement au clocher. Cet espace s’achève par un deuxième arc triomphal brisé donnant sur le chœur. Ce dernier comporte un niveau d’élévation et ses murs sont décorés de lambris en partie inférieure. Une corniche à moulures court en partie supérieure des murs, tandis qu’une voûte en berceau maçonnée recouvre le tout.

Étapes de construction :

L'église actuelle est construite au cours des XIIe - XIIIe siècles, puis remaniée en partie au cours des XVIIIe – XIXe siècles (c’est le cas du clocher, par exemple).

Histoire :

"L'église d'Olendon n'est pas remarquable. La nef paraît avoir été romane, car les murs latéraux sont en partie couronnés de modillons, mais des reprises considérables ont été faites dans ces murs, et les fenêtres modernes sont de forme carrée.
La façade occidentale, au contraire, est assez bien conservée et construite en appareil moyen. La porte qui s'ouvre au centre est ornée d'un double zigzag et d'un rang d'étoiles. L'archivolte repose sur des colonnes à chapiteaux godronnés.
Le clocher, au centre, avec toit en bâtière, a été refait, moins la tourelle de l'escalier.
Le choeur doit appartenir, en grande partie, à la lere. période ogivale ; des dents de scie garnissent la corniche, mais il a été allongé et l'extrémité orientale est moderne. On remarque dans ce choeur plusieurs tombes appartenant aux d'Ouésy qui étaient seigneurs de la paroisse." (A de Caumont 2-339)
L’église est construite à l’écart du village, sur un site rassemblant le château d’Olendon et le presbytère. Cet emplacement serait lié à celui d’un premier village, qui se serait déplacé au cours de son histoire vers un point d’eau.

Journée du Patrimoine 2014 :

7666 Conférence de M Poussard
7667 Exposition une mémoire à reconstruire
7668 mini concert
7669 Visite libre

Journée du Patrimoine 2015 :

7450 Visite libre de l'église