N° 4140635 Église Saint-Pierre

Mis à jour le 09-09-2018
Eglise

Prochains offices :

Retrouvez tous les horaires des célébrations sur messes.info

Description architecturale :

L’église est orientée. Son plan allongé comporte trois cinq. Une annexe hexagonale, sans doute la sacristie, jouxte la partie orientale du mur gouttereau sud. Le chevet est plat.

Elevation extérieure :

La façade principale est un mur pignon flanqué de deux contreforts. Le portail en arc surbaissé est surmonté par une lancette.
Les travées du mur gouttereau nord sont délimitées par des contreforts. Celles de la partie occidentale sont percées de baies en arc en plein cintre. Dans la partie orientale, les baies en arc brisé surmontent une arcature.
Le mur gouttereau sud comporte une organisation similaire sauf au niveau du chœur. L’annexe est ouverte par trois baies en arc brisé.
Le chevet est scandé par trois contreforts. Le mur pignon s’élève sur trois niveaux. Le premier est orné d’arcatures aveugles. Le deuxième est ouvert par deux baies en arc brisé. Le dernier comporte une baie rectangulaire de la forme d’une meurtrière. Une croix de faîtage surplombe l’ensemble.
L’édifice est couvert en bâtière. La flèche est de type Fry. L’annexe comporte une toiture à quatre pans. Les pignons sont découverts.

Étapes de construction :

Le chœur date de la première moitié du XIIIe siècle. Le portail est du XVe siècle. Selon Arcisse de Caumont, la sacristie aurait été construite au XVIIe siècle.

Histoire :

Avant la Révolution, le patronage était laïque. En février 1858, le curé demande la construction d'une sacristie, ce qui permettrait aussi de consolider l'édifice. En décembre, des barres de fer sont installées au niveau du chœur et sont encore présentes aujourd'hui. Le 13 mars 1861, un devis d'un montant de 1832,78 Francs, soit 725000 €, pour la construction de la sacristie. Entre temps, la place de l'annexe change : elle passe du nord au sud. Le 24 février, 1887, un devis de l'architecte Léon Leroy présente l'état catastrophique de la flèche. Cette dernière est donc déposée ainsi que la cloche. Un nouveau clocher est reconstruit au niveau du faîtage de la nef. Le projet de charpente à la "Philibert Delorme" ou en carène de bateau n'a pas été retenu. Le 14 février 1890, un rapport des travaux indiquent que les murs voûtaient. Il a fallu reconstruire toute la charpente et entreprendre de lourds travaux de maçonnerie.
Après l'instruction du Ministère des Beaux-Arts, le chœur de l'église est classé le 19 janvier 1911. Une erreur est faite au moment de ce classement puisque l'église est classée sous le vocable de saint Jean Baptiste et saint Pierre.

Classement monument historique :

PA00111522 Eglise Saint-Jean-Baptiste
Le choeur : classement par arrêté du 19 janvier 1911

Photos historiques :

APMH00018384 Maltot Eglise
APMH00018422 Maltot Eglise