N° 4140623 Église Saint-Vigor

Mis à jour le 06-09-2018
Eglise
Adresse : rue de l'église
  14111 Louvigny
Type : Église
Saint(s) : Saint-Vigor

Prochains offices :

Retrouvez tous les horaires des célébrations sur messes.info

Description architecturale :

L'église orientée est bâtie selon un plan longitudinal. Elle est pourvue d'une tour-porche, qui fait également office de clocher, qui compose sa façade occidentale. La nef et le chevet sont différentiables par deux hauteurs qui leurs sont propres. Sur le chevet vient s'accoler une petite annexe pentagonale.

Elevation extérieure :

La façade occidentale se compose d'une tour-porche, servant aussi de clocher, qui s'élève sur quatre niveaux. Au premier niveau se trouve un portail avec un arc en anse de panier encadré d'une arcade en arc brisé. Au dessus du portail se trouve une statue (de la Vierge Marie?). Le deuxième niveau est percé d'une petite baie rectangulaire. Au troisième niveau d'élévation, nous trouvons une baie géminée en arc brisé, munie d'abat-sons. Le dernier niveau est percé d'une petite baie rectangulaire située entre les deux pans de la toiture (clocher en bâtière). Des contreforts flanquent la tour-porche et s'élèvent jusqu'au deuxième niveau. Cette dernière est flanquée sur le côté sud d'une tourelle d'escalier.
Les murs gouttereaux de la nef, nord et sud, sont symétriques. Ils possèdent chacun quatre travées percées de quatre baies en arc brisé, alternées par des contreforts. Le chevet a cinq travées. Sur les murs gouttereaux nord et sud deux baies en arc brisé en alternance avec des contreforts. La façade occidentale est percée d'une baie à remplage en arc brisé, formé par trois arcades surmontées d'un trilobe.

Elevation intérieure :

La tour-porche est la partie la mieux conservée : elle est classée aux Monuments Historique depuis le 16 mai 1927. Elle se divise, dans le sens de la hauteur, en trois niveaux : au premier niveau un porche couvert d’une voûte sur croisée d’ogives. Au deuxième niveau se trouve une petite salle. A la place de la clef de voûte se trouve un oculus percé qui servait au passage des cordes. Au dernier niveau, se trouve la salle des cloches. Les trois niveaux sont accessibles grâce à un escalier à vis, accolé sur le flanc sud de la tour-porche.
On accède grâce à un portail à la nef à vaisseau unique et à unique niveau d'élévation. Toutes les baies sont pourvues de vitraux réalisées par Jacques Le Chevalier. Les vitraux de la nef ont des motifs géométriques en verres de couleurs sur fond blanc légèrement teintés, voire grisés. La nef possède une voûte sur croisée d'ogives. L'arc triomphal séparant la nef du chœur est formé d'un arc brisé.
Le chœur s'élève sur un seul niveau d'élévation. Les côtés nord et sud possèdent des baies avec des vitraux similaires à celles de la nef. Pour le mur occidental, on trouve une baie géminée en trois arcades surmontés d'un trilobe. Le vitrail du fenestrage tripartite du chevet du chœur est exemplaire. Situé dans l’axe de l’autel, le vitrail propose une crucifixion. On peut voir un personnage : la Vierge, le Christ, Saint-Jean. En partie centrale, Jésus crucifié dont les bras déployés lient toute la composition. Le vitrail est dans l’ensemble d’un bleu soutenu avec éclats rouges, verts, bleus et grisaille.

Histoire :

L'église Saint-Vigor est le seul monument de la période médiévale qui subsiste à Louvigny.
Arcisse de Caumont nous décrit l'architecture de cette église dans Statistique monumentale du Calvados, Volume 1, page 95-96 : "L'église de Louvigny se compose d'une nef, d'un chœur et d'une tour accolée à l'extrémité occidentale. Cette tour carrée terminée par un toit en bâtière à pentes très-rapides, appartient au style ogival de la dernière époque. [...] les ouvertures qu'on y voit [dans la nef] sont les unes modernes, les autres du XVe. La corniche ornée de moulures en damier, montre qu'il a existé auparavant une nef romane dont une partie des murs subsiste peut-être encore. Le chœur, avec sa corniche en dents de scie et ses petites fenêtres sans colonnes, me paraît du XIIIe ; il faut excepter les fenêtres relatives au XVe dans le mur méridional."
La nef, le chœur et la tour-porche n'ont pas été construits en même temps. Il existait un édifice primitif , probablement d'époque romane, dont il ne subsiste rien. La nef de style gothique est apparemment la partie la plus ancienne.
Puis vient le chœur dans une seconde phase de construction. On peut le déduire en observant la jonction de la nef et du chœur. On peut voir que la voûte du chœur, plus haute que celle de la nef, repose sur l'arc triomphal. De plus, le style est différent. On trouve là quelques exemples caractéristiques du gothique normand. L'ensemble évoque le XIVe siècle.
La construction de la tour-clocher remonte au XIVe siècle.
Au sud du cimetière se trouve un portail du XVIIe siècle, inscrit à l'Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques. C'est là que se réunissait le conseil de fabrique, ancêtre du conseil paroissial. Ce portail, est couvert d'un toit à deux pans, possède un mur du côté des vents dominants, et deux colonnettes, appelé chapiteau.
En juillet 1944 pendant la bataille de Louvigny, l'église a eu beaucoup de dommages, sauf la tour-porche peu atteinte. Les dégâts fut tels qu'il a été nécessaire d'entreprendre la reconstruction une grande partie de la nef et du chœur. L'architecte chargé des travaux a fait en sorte de garder les anciennes dispositions de l'édifice.
C’est en 1952 qu’il est demandé à Jacques Le Chevallier, peintre, décorateur, maître verrier, d’établir les maquettes de restauration des vitraux. Le budget alloué était modeste. Néanmoins la réalisation du vitrail du fenestrage tripartite du chevet du chœur est exemplaire.

Classement monument historique :

PA00111511 Eglise
Clocher : inscription par arrêté du 16 mai 1927