N° 4140604 Église Saint-Vigor

Mis à jour le 26-04-2018
Eglise

Description architecturale :

Il s’agit d’un édifice orienté de plan longitudinal à vaisseau unique, composé de quatre travées et se terminant par un chevet plat.
On aperçoit la présence d’une sacristie greffée à l’arrière de ce dernier.

Elevation extérieure :

La façade occidentale est composée d’un clocher porche, placé contre un mur pignon. Le clocher est composé de quatre niveaux dont les trois premiers sont flanqués de contreforts à chaque angle.
Le premier niveau est percé d’une baie sur les côtés nord et sud et à l’Ouest d’un portail en plein cintre surmonté d’un arc en mitre avec une croix.
Le deuxième niveau est percé de chaque côté par un quadruplé de baies à évents séparées par des colonnettes. Sur chaque côté du troisième niveau on aperçoit une horloge circulaire.
Le quatrième niveau possède de chaque côté une ouverture composée de deux baies à évents séparées par une colonnette et se termine par une toiture de type Kreisker.
La nef ne possède pas de contreforts et est percée de trois baies au niveau des murs nord et sud. L’une d’entre elles est à moulures prismatiques tandis que les deux autres sont de style moderne. On remarque également deux petites fenêtres cintrées en forme de meurtrières qui datent de l’époque romane.

Elevation intérieure :

On observe une séparation intérieure entre la nef et le chœur se matérialisant par un arc de triomphe. La nef possède une tribune à l’Ouest. La voûte de la nef est brisée et percée d’une ouverture au Nord et au Sud tandis que celle du chœur est en plein cintre et lambrissée.

Histoire :

Dans Statistique monumentale du Calvados, Arcisse de Caumont indique une première période de construction remontant à l'époque romane concernant la nef.
La seconde phase de construction se concentre autour de la porte occidentale, qui a été exécutée entre la fin du XVe et le début XVIe siècle. C’est aussi au XVIe siècle que fut démoli l’ancien clocher et que furent élevés les deux contreforts du chevet.
L’église a été par la suite très remaniée au XIXe siècle et s’est vue rajoutée derrière le chevet, à l’extérieur, d’une petite chapelle mortuaire dans un style gothique fleuri.
L’église abrite également un retable du XVIIIe siècle peint en trompe l’œil sur le mur du chœur, constituant un exemple unique dans la région.

Objet(s) classé(s) :

PM14000460 tableau : Couronnement de la Vierge Miniature PDF
PM14000461 tableau : l'Assomption Miniature PDF
PM14000462 autel (maître-autel) Miniature PDF
PM14000990 tabernacle, gradin Miniature PDF
PM14000991 tableau Miniature PDF