N° 4140569 Église de l'Assomption Notre-Dame

Mis à jour le 09-09-2018
Eglise

Prochains offices :

Retrouvez tous les horaires des célébrations sur messes.info

Description architecturale :

L’église, orientée, est bâtie selon un plan allongé à huit travées. Le chevet est plat et est flanqué d’un bâtiment annexe, la sacristie. Le mur sud, est, au niveau du transept, flanqué d’une tour-clocher.

Elevation extérieure :

La façade occidentale est un mur pignon percé par un portail en plein-cintre et surmonté d’une croix. Le mur est encadré par deux contreforts d’angle.
Le mur-gouttereau sud longe tout d’abord la nef, divisée en quatre travées. La première et les deux dernières sont percées par des baies en arc brisé. La deuxième est ouverte sur le niveau inférieur par un portail en plein-cintre, à voussures, et au niveau supérieur, sur son côté est, par une fine baie en arc brisé. Chaque travée est séparée par un contrefort à ressaut.
Une tour-clocher flanque le mur gouttereau sud. Elle s’élève sur trois niveaux. Le premier est ouvert par un portail en plein-cintre, les trois faces sont encadrées par des contreforts d’angles.
Le deuxième niveau est muni sur sa face sud par un triplet de baies aveugles. Le troisième niveau est percé par des baies munies d’abat-sons. La face occidentale est également surmontée d’un cadran.
Le chœur possède trois travées. La première est percée par une baie en arc brisé à remplages, les deux autres sont ouvertes par une fine baie en plein-cintre. Des contreforts marquent l’alternance entre chacune des travées. Le chœur se finit par un chevet plat, ne possédant aucune ouverture.
Le mur gouttereau répond de façon symétrique à la face sud.
La nef et le chœur mais également le clocher sont couverts par un toit en bâtière. Ce dernier est surmonté d’une girouette.

Étapes de construction :

L'église date du XIe mais de cette époque, il ne reste plus que le portail roman. Au XIXe siècle, lorsque Arcisse de Caumont la décrit il précise qu'il n'y a pas de porte dans la façade occidentale, aujourd'hui une porte est présente

Histoire :

"L'église de Hottot, qui offre un parallélogramme rectangle, n'a pas de porte dans la façade occidentale. La porte principale est établie dans le mur méridional de la nef. C'est une porte romane dont l'archivolte est ornée de cables. Des modillons curieux existent sons l'entablement : des fenêtres en forme de lancettes ogivales remplacent aujourd'hui les fenêtres romanes qui devaient exister dans l'origine.
La tour latérale du côté du Sud est romane jusqu'aux deux tiers de sa hauteur; la partie supérieure est peu ancienne et terminée par un toit à double égout.
Le choeur paraît moins ancien que la nef; plusieurs de ses parties n'offrent pas de caractère." (A de Caumont 3-296)

Classement monument historique :

PA00111450 Eglise de Longraye
Clocher : classement par arrêté du 21 février 1914