Mis à jour le 09-09-2018
Eglise
  14680 Fresney-le-Puceux
Type : Église
Saint(s) : Saint-Martin
Classement : fait l'objet d'un recensement à l'inventaire général du patrimoine culturel6. Wiki

Prochains offices :

Retrouvez tous les horaires des célébrations sur messes.info

Description architecturale :

L’édifice est orienté. Son plan en croix latine comporte huit travées et un vaisseau unique. La partie occidentale est moins large et moins haute que la partie orientale. Le chevet est semi-circulaire. Une annexe de plan rectangulaire, sans doute la sacristie, le jouxte, dans l’axialité de l’édifice.

Elevation extérieure :

La façade principale est un mur-pignon flanqué de deux contreforts. Le portail est encadré par six piédroits en forme de colonnes à chapiteau supportant une voussure à trois archivoltes. Cette voussure est ornée de motifs d’étoile que l’on retrouve sur les chapiteaux des piédroits, de frises de motifs denticulées et de frises de motifs crantés. Les impostes sont ornées de moulures hachées. Le tympan est sculpté : un Christ trônant inscrit dans un quadrilobe est représenté dans un tapis de motifs étoilés. Le portail est surmonté d’une baie géminée en arc brisé orné d’un quadrilobe. Une croix de faîtage orne le sommet du mur-pignon.
Les deux murs gouttereaux de la partie occidentale ont une organisation similaire. Chacune des quatre travées est délimitée par des contreforts et est percée d’une baie géminée en arc brisé ornée d’un quadrilobe. La quatrième travée est surélevée de deux niveaux pour former une tour-clocher. Le deuxième niveau est percé d’une baie rectangulaire en forme de meurtrière. Le troisième niveau comporte une baie géminée. Elle est séparée du deuxième niveau par une corniche. Les murs ouest et est sont ornés d’une baie géminée encadrée de deux lancettes, utilisées comme abat-sons.
L’extrémité des deux bras du transept est percée d’une baie géminée trilobée flamboyante. Une porte semble permettre l’accès par le mur nord-ouest du transept.
La partie orientale s’élève sur deux niveaux. Le premier niveau comporte six baies géminées en arc brisé ornée d’un quadrilobe. Le second niveau est lui percé par neuf baies similaires. L’extrémité semi-circulaire du chevet est soutenue par quatre contreforts.
L’annexe est accessible de l’extérieur par une porte au nord et est percée de deux baies en arc surbaissé surmontées d’un oculus et d’une croix de faîtage.
La nef, le transept et la tour-clocher sont couvert en bâtière. La partie supérieure du chevet est couvert en croupe alors que la partie inférieure présente un couvrement en appentis. L’annexe comporte un couvrement en forme d’arc brisé.

Elevation intérieure :

Un arc triomphal brisé sépare la nef du transept comme un arc absidial brisé sépare le transept du chœur. Dans la nef, la retombée du couvrement ogival a lieu sur des colonnes à chapiteaux corinthiens semi-engagées.
Le chœur s’élève sur deux niveaux composés de grandes arcades en arc brisé et baies hautes. Le couvrement est aussi ogival. Les arcades de la partie inférieure s’ouvrent sur un déambulatoire qui entoure le chœur surélevé de trois marches.

Étapes de construction :

Le portail est réalisé au milieu du XIIe siècle. Le portail, dans sa conception et son décor, est similaire à l'église de Boulon. La nef date du XIIIe siècle. Les chapelles du transept et la tour sont du XVe siècle. Le chœur a été reconstruit en 1850.

Histoire :

Le village est crée au Xe siècle. Un prieuré Saint-Pierre ou Saint-Anastase a peut-être existé à proximité de l'église actuelle. Le maître-autel présente un tableau de saint Martin inspiré de Raphaël.