Mis à jour le 09-09-2018
Eglise

Prochains offices :

Retrouvez tous les horaires des célébrations sur messes.info

Description architecturale :

l’église, orientée, est bâtie selon un plan allongé à sept travées, quatre pour la nef et trois pour le chœur. Celui-ci se finit par un chevet plat et un bâtiment annexe ( la sacristie) le flanque.

Elevation extérieure :

La façade occidentale est composée d’un clocher-porche adossé à un mur pignon. Ce clocher s’élève sur quatre niveaux d’élévation. Le premier niveau est percé sur sa face sud par une porte en plein-cintre, les deux autres faces sont aveugles. Le deuxième niveau est percé par un oculus sur sa face sud, et un demi-oculus sur sa face occidentale. La face sud du troisième niveau est munie d’un cadran. Enfin, le quatrième niveau est percé sur ses trois faces par une baie en plein-cintre munie d’abat-sons.
Le mur gouttereau sud longe tout d’abord la nef, divisée en quatre baies. Elles sont percées par des baies en anse de panier, à l’exception de la troisième qui est ouverte par un portail en plein cintre à voussures.
A son extrémité est la nef est surmontée d’une croix.
Le chœur est divisé en trois travées, sur deux niveaux d’élévation. Le premier niveau est composé d’un soubassement. Le second niveau est ouvert par des baies en plein-cintre à voussures. Chaque travée est séparée par des contreforts à ressaut.
Le chevet est plat, c’est un mur pignon surmonté d’une croix.
Le mur gouttereau nord répond de manière symétrique au mur gouttereau sud, à l’exception du portail. Une frise de modillons court le long de la gouttière.
La nef et le chœur sont couverts d’un toit en bâtière, les pans du chœur sont néanmoins plus court.
Le clocher est surmonté par une flèche en pyramide hexagonale.

Étapes de construction :

L'église date du XIIe siècle et ultérieurs.

Histoire :

"L'église de Feuguerolles est une des moins intéressantes, une de celles qui présentent le moins de caractère. On remarque seulement sous la corniche de la nef une garniture de dents de scie, et dans le mur méridional une porte cintrée sans ornements, qui pourrait dater de la fin du XIIe. siècle ; mais les murs d'un grès schisteux paraissent avoir été, en grande partie, reconstruits postérieurement. Le mur méridional a été percé de grandes fenêtres carrées ; de petites ouvertures en lancette qui subsistent encore dans le mur septentrional indiquent la forme primitive des fenêtres.
Les pilastres qui supportent l'arcade qui met le chœur en communication avec la nef offrent des chapiteaux romans; l'arcade est moins ancienne et en ogive. Ce caractère rapproché de la corniche de la nef et de la porte cintrée dont j'ai parlé me porte à croire que l'église remonte à la fin du XIIe. siècle, abstraction faite des nombreuses retouches et réparations qui ont eu lieu. " (A de Caumont 1-102)