Mis à jour le 09-09-2018
Eglise

Prochains offices :

Retrouvez tous les horaires des célébrations sur messes.info

Description architecturale :

L'église, orientée, à cinq travées, est bâtie selon un plan allongé. La nef se termine par un chevet polygonal. Un bâtiment de plan rectangulaire est accolé au mur gouttereau nord. Un clocher-porche flanque l'élévation occidentale de l'église.

Elevation extérieure :

La façade occidentale, ou clocher-porche, s'élève sur trois niveaux. Le premier niveau est percé d'un portail à voussures et piédroits, surmonté d'un tympan. Le second niveau est orné d'un triplet de baies obstruées, la centrale étant ajourée de deux fines ouvertures de style "meurtrière". Enfin, le troisième niveau, de baies géminées sur ses quatre faces, munies d'abat-sons. Une frise festonnée court le long de la corniche. L'ensemble est surmonté d'une toiture en bâtière. Les deux premiers niveaux sont ceinturés de contreforts à ressauts.
Le mur gouttereau sud est scandé de baies en alternance avec des contreforts à ressauts. Les trois premières travées sont percées de baies en arc brisé, sur leur partie inférieure, et les deux dernières de baies en arc plein cîntre, sur leur partie supérieure. Au niveau de la quatrième travée, on constate une porte obstruée.
Le mur gouttereau nord est flanqué au niveau des dernières travées d'un bâtiment de forme rectangulaire.
Le chevet est également percé de baies en plein cîntre en alternance avec des contreforts droits.
La nef est couverte d'une toiture en bâtière, et le choeur, d'une toiture en croupe.

Étapes de construction :

L'église actuelle a été construite au XIIe siècle, remplaçant une église antérieure datant au minimum du IXe siècle (au pied de laquelle aurait été enterré Hamon le Dentu en 1047).

Histoire :

Le 4 octobre 1932, le choeur et l'abside de l'église sont inscrits aux Monuments Historiques.
En 1944, suite au Débarquement, la commune d'Esquay-Notre-Dame est le théâtre du combat de la bataille de l’Odon, qui s’étale sur plus de six semaines. Au sortir de la guerre, le village est alors entièrement détruit, et reconstruit dans les décennies suivantes.
Lors de la restauration du clocher au XX siècle (la date de cet événement est non renseignée), un squelette est découvert au pied de la tour. Il s'agirait du corps de Hamon le Dentu, seigneur de Creully, blessé mortellement à la bataille du Val de Dune. D'après R.Wace, un chroniqueur Normand, il aurait été enterré au pied de l'église d'Esquay-Notre-Dame (‘Esquay fut illeuc porté devant l’église, enterré’.).

Classement monument historique :

PA00111302 Eglise
Choeur ; abside : inscription par arrêté du 4 octobre 1932