Mis à jour le 17-09-2018
Eglise

Prochains offices :

Retrouvez tous les horaires des célébrations sur messes.info

Description architecturale :

L'église, orientée, est bâtie sur un plan allongé, se terminant par un chevet plat. Elle est flanquée d'un clocher-porche. Un bâtiment annexe polygonal flanque le chevet.

Elevation extérieure :

La façade est réalisée dans un style néo-classique, constituée d'un avant-corps rectangulaire, et coiffée du clocher. Elle est percée d'un portail rectangulaire, surmonté d'un entablement, auquel le fidèle accède par une volée de marches. Un tympan triangulaire vierge couronne l'avant-corps. En partie supérieure du mur courent une frise de bas reliefs évoquant des triglyphes et métopes, et une frise de corbeaux le long de la corniche ; ces frises ceinturent le clocher-porche. Le clocher est assis sur un tabouret carré. Son corps central est percé sur chaque pan, d'une baie en plein cintre ; la baie ouest comporte un cadran. Il est coiffé d'une flèche en forme d'obélisque.
Le mur gouttereau sud est constitué de deux pans de mur : le premier correspond probablement à la nef, et le deuxième, légèrement en retrait, au choeur. Le pan de la nef est percé de trois baies : deux baies à l'arc surbaissé, l'une au niveau de la première travée, l'autre au niveau de la dernière ; quant à la troisième, il s'agit d'un oculus, située au centre du mur. Une porte en plein cintre orne la deuxième travée. Le pan de mur de la nef ne peut être renseigné.
Le mur gouttereau nord présente une structure semblable, avec deux pans de murs correspondant le premier à la nef, le second au choeur. Le pan de la nef présente simplement deux baies surbaissées au même niveau que celles du mur gouttereau sud. Celui du choeur est scandé de trois contreforts et de trois baies en plein cintre à remplage.
Le chevet, plat, est simplement surmonté d'une croix faîtière.
La nef est couverte d'une toiture en bâtière.
Le bâtiment annexe, légèrement moins haut, de plan polygonal, est couvert d'une toiture en croupe à cinq pans. Il comporte trois ouvertures rectangulaires disposées un pan de mur sur deux. Il abrite probablement la sacristie.

Elevation intérieure :

La nef est constituée d'un vaisseau unique, coiffée d'une voûte en arc surhaussé. Le choeur, lui, est couvert d'une voûte en plein cintre.

Étapes de construction :

Eglise construite au XIe siècle, seule une partie de la nef date encore de cette période. L'édifice est presque entièrement reconstruit au XVIIIe siècle. La façade occidentale et le clocher datent du début du XIXe siècle (1803 précisément pour l'obélisque).

Histoire :

L'église abrite deux sculptures classées aux monuments historiques, une statue de sainte Barbe (XVe siècle) et une statue de saint Rieul (XVIe siècle).
"L'église d'Eraines est en grande partie moderne ; le choeur tout entier doit dater du XVIIIe. siècle ou de la fin du XVIIe. La façade est beaucoup plus récente et n'a pas 50 ans ; elle est d'ordre dorique et d'une certaine élégance pour une église rurale ; une tour mesquine surmontée d'une espèce d'obélisque d'un très mauvais effet surmonte le portail. Il ne reste d'ancien que la partie de la nef la plus rapprochée de cette extrémité occidentale de l'église, et encore n'offre-t-elle plus de caractère bien apparent, parce qu'on en a refait les fenêtres et que les murs ont été recouverts d'un enduit de mortier ; mais au-dessous de cet enduit il existe un appareil en arêtes de poisson : les fenêtres primitives étaient étroites et cintrées."
(A de Caumont 2-444)

Objet(s) classé(s) :

PM14000313 statue (d'applique) : sainte Barbe Miniature PDF
PM14000314 statue : saint Rieul Miniature PDF