Mis à jour le 09-09-2018
Eglise

Prochains offices :

Retrouvez tous les horaires des célébrations sur messes.info

Description architecturale :

Cette église orientée est bâtie selon un plan allongé. Elle possède une façade en mur pignon flanquée d'une tour-clocher. Au nord, on voit un bâtiment accolé au chœur.

Elevation extérieure :

La façade occidentale en mur pignon est devancée par une clour-clocher s'élèvant sur trois niveaux. Au premier, elle est ouverte par un arc en plein cintre. Le portail d'entrée dans la nef est placé au niveau du mur pignon. L'arc est surmonté d'une sculpture. Au deuxième niveau, il y a un petit oculus. Le dernier niveau est percé de baies géminées munies d'abat-sons. La tour est flanquée de part et d'autre de contrefort. La toiture est de type corneville. Le mur gouttereau nord est ajouré par trois baies en plein cintre. Le bâtiment ajouté est percé d'une baie en arc brisé. Le mur gouttereau sud possède cinq baies en plein cintre. La façade orientale n'a pas pu être renseignée. L'édifice est couvert d'une toiture en bâtière. Élévation intérieure n'a pas pu être renseignée.

Histoire :

Au XIVe siècle, Girette (ou Perette) de Dampierre, apporte par mariage la seigneurie de Dampierre à Hébert Thésard. Au XVe siècle, Marie Thésart, leurs arrière petit-fille, apporte par mariage la seigneurie de Dampierre à Nicolas de Sully. Au XVIe siècle, après leur fils François de Silly et leur petite-fille Jacqueline de Silly. La seigneurie de Dampierre passe au main de Hervé de Longaulnay (demi-frère de Silly) et elle restera dans cette famille jusqu'au XIXe siècle.
L'église date du XVIe siècle, elle abrite le tombeau avec gisants de Nicolas de Silly et de sa femme, il est classé au monument historique à titre d'objet en 1908.
Arcisse de Caumont, Statistique monumentale du Calvados, Volume 3, p 256-260 a décrit cette église :
"L'église de Dampierre est précédée d'un porche voûté du XVIIe siècle, construit en granite, sur lequel s'élève une tour terminée en flèche.[...] Les fenêtres du chœur présentent une tête tréflée dans un encadrement carré, ce qui n'annonce pas une époque antérieure au XVe siècle, mais diverses parties ont été refaites. [...] Du côté du Nord existe une chapelle seigneuriale à fenêtres flamboyantes à compartiments en granite et à trois baies ; elle fût ajoutée à l'église en 1592, d'après l'inscription tumulaire. On voit dans cette chapelle plusieurs tombeaux ; l'un d'eux est surmonté de la statue couchée du seigneur de Silly et de sa femme (peut-être Nicolas de Silly, premier mari de Marie Thésart, et qui aurait été replacé là après l'édification de la chapelle) ; sur le devant sont représentés à genoux plusieurs membres de cette famille, parmi lesquels M. Bouet croit reconnaître de Silly, qui fut évêque de Séez après avoir été abbé de Saint-Pierre-sur-Drive. [...] L'église est sous l'invocation de Saint Pierre. Le patronage était laïc. Le curé percevait les dîmes."

Objet(s) classé(s) :

PM14000278 monument sépulcral Miniature PDF
PM14000279 monument sépulcral Miniature PDF