Web
Image
Trier par :
Relevance
Relevance
Date
Web
 
 
 
Image
 
 
 
Mis à jour le 13-05-2018
Eglise

Description architecturale :

Il ne reste aujourd'hui que les parties maçonnées de l'église, c'est-à-dire les murs pignons et les murs gouttereaux. L'ensemble est recouvert par la végétation.
L'édifice est orienté au nord. Son plan est allongé et son chevet est plat.

Elevation extérieure :

La façade principale est un mur pignon flanqué de deux contreforts. Le portail est encadré par un arc surbaissé. Il est surmonté par deux lancettes séparés par un oculus et par une lancette. Le sommet du pignon est aménagé en baie campanaire surmontée d'une croix.

Étapes de construction :

La chapelle est construite au XIXe siècle.
Aujourd'hui en ruines

Histoire :

Un édifice en calcaire a été construit au XIIIe ou au XIVe siècle. Il est reconstruit au XIXe siècle.
La chapelle est mentionnée dans le livre Pelut de Bayeux sous la dénomination de « capella sancti simeones ».
La chapelle était un lieu de pèlerinage jusqu'à sa dégradation lors du débarquement en juin 1944. En contrebas, à flanc de falaise, la fontaine Saint-Siméon n'est plus accessible depuis 1960. Jusqu'à la Deuxième Guerre Mondiale, les fidèles venaient à la chapelle implorer saint Siméon pour obtenir la guérison des « fièvres » : paludisme appelé « fièvre tremblante », fièvre de Malte, etc... Les malades allaient boire l'eau de la fontaine, ou encore y trempaient leurs linges. On y baignait aussi les enfants rachitiques. La statue de saint Siméon est aujourd’hui conservée.
dans l'église de Sainte-Honorine-des-Pertes et continue d'être l'objet de pratiques de pèlerinage.