N° 4140138 Église de la Nativité Notre-Dame

Mis à jour le 05-01-2019
Eglise

Prochains offices :

Retrouvez tous les horaires des célébrations sur messes.info

Description architecturale :

L’église, orientée, présente un plan allongé se terminant par un chevet plat. Ses murs-gouttereaux nord et sud sont constitués de sept travées, quatre pour la nef, trois pour le chœur qui est clairement délimité par une toiture plus basse. La façade occidentale et le chevet comptent quant à eux trois travées. L’édifice est ponctué au nord-est, le long du mur-gouttereau du chœur, d’une tour-clocher couverte en bâtière et sommée d’une girouette.

Elevation extérieure :

Les quatre premières travées des murs-gouttereaux, correspondant à la nef, sont percées chacune d’une baie en lancette reposant sur des corbeilles et munie de vitraux. Un soubassement continu divise la façade, marquée en partie supérieure d’un bandeau ponctué de trois modillons décoratifs, et d’un contrefort à l’extrémité occidentale.
Les murs-gouttereaux du chœur sont éclairés par deux baies géminées en arc brisé à fin remplage, surmontées d’une rose quadrilobée, et d’une troisième baie en arc brisé au remplage plus complexe, constituée d’un quadruplet surmonté de deux roses quadrilobées et une troisième polylobée. La première travée du chœur est également percée d’une petite porte latérale rectangulaire inscrite dans un arc en accolade. Les travées sont délimitées par de puissants contreforts, et des modillons soutiennent la toiture.
La façade occidentale, qui s’élève sur trois niveaux, est interrompue en son centre par un portail en arc surbaissé au tympan plein, aux voussures reposant sur des colonnettes romanes et à l’archivolte en plein-cintre. Le deuxième niveau d’élévation est percé d’une rose polylobée inscrite dans un oculus, et le dernier niveau, qui correspond au mur-pignon, d’une petite baie rectangulaire. La façade est encadrée par de légers contreforts, et le pourtour du mur-pignon est orné d’un bandeau de motif dentelé en très faible relief.
Enfin, le chevet est éclairé en son centre d’une baie en arc brisé encadrée de deux baies plus petites en arc brisé également, le tout encadré de deux contreforts. Un petit bâtiment de plan rectangulaire et au toit en terrasse est accolé au chevet. Cette annexe est éclairée par deux baies rectangulaires à barreaux.
L’ensemble est couvert d’une toiture à double pente.

Étapes de construction :

L'église de la Nativité Notre-Dame de Canchy date en partie du XIIIème siècle.