N° 4140127 Église de la Nativité-de-Notre-Dame

Mis à jour le 06-09-2018
Eglise

Prochains offices :

Retrouvez tous les horaires des célébrations sur messes.info

Description architecturale :

L’église orientée suit un plan en « éventail » (ou une forme en poisson), elle est évasée vers l’entrée puis se ressert vers le chevet, qui lui est plat. Elle est flanquée d’un bâtiment annexe (la sacristie)

Elevation extérieure :

La façade principale s'élève sur deux niveaux. Le premier niveau est percé de deux portes, de forme rectangulaire, à double battants et le second niveau est un mur nu.
Les murs occidentaux de la nef, sont ouverts par deux grandes baies allongées en remplages. Les murs gouttereaux côtés sud et nord sont nus.
Le chevet semble se détacher de la nef, les murs sont plus élevés et plus avancés. La partie occidentale est percée par une baie rectangulaire en remplage longeant tout le mur.
Le chevet est plat et ne comporte aucune ouverture.
Des moellons apparents recouvrent l’ensemble des murs de l’église.
La toiture est en terrasse à légère pente, et est recouverte d'un voile de béton armé inversé.
Présence d’un clocher-campanile, en béton, à trois faces et est surmonté d’une horloge sur chacune d’elles.

Étapes de construction :

L'église est construite entre 1962 et 1966 par l'architecte Herman Baur, il est assisté de Simont-Vermont ( architecte d'opération) et de François Chapuis (artiste-peintre).
L'édification tardive de l'église est due à de nombreux problèmes (financiers entre autre), le permis de construire n'est délivré qu'en 1961. Et la pose des vitraux de Chapuis, au cours de l'année 1966,marqua la fin du chantier.

Histoire :

L'église actuelle remplace une église du XIII-XIVe, qui fut détruite lors de l'opération de la " Trouée de Caumont" en juillet 1944.
"La modernité de l'édifice se caractérise par le complet abandon du schéma traditionnel de la distribution classique entrée-nef-chœur-sanctuaire au profit d'un volume unifié ainsi que par l'emplacement étudié de l'autel favorisant l'accomplissement de l'office face au public." (Base Mérimée)
Les vitraux ont été réalisés par François Chapuis ( 1928-2002), il conçut de nombreux vitraux pour les églises de province et de Paris, s'inscrivant dans le mouvement du renouveau de l'art-sacré après la Seconde Guerre Mondiale.

Classement monument historique :

PA14000088 Eglise
L'église, en totalité, y compris la sacristie et le clocher-campanile (cad. AB 16) : inscription par arrêté du 8 juillet 2010

Objet(s) classé(s) :

PM14000235 autel Miniature PDF